Tete le journal de bord video

Just another WordPress.com weblog

::JAPAN DAY 6::

Posted by tetetv sur mars 17, 2005


::JAPAN DAY 6::
Originally uploaded by yours truly.

Ce matin ,visite du musée d’Hiroshima.Le Devoir de Mémoire.C’est drôle des fois ,ça tient à rien la vie.Il faisait un temps radieux à 8h15 le 6 aout 1945.Ce matin ,il fait un temps de merde.Le premier jour de pluie du séjour.Quelle ironie ,de se dire qu’il aurait suffit d’un temps couvert pour éviter l’annihilation de la ville.L’Enola Gay n’aurait pu accomplir son vol sinon sa mission, faute de visibilité.

Le long de la visite ,ce sont déjà des reliques d’objets détruits qui nous font prendre pas à pas la mesure de ce qui s’est passé ce jour là.Puis à mesure que se déroule la retrospective ,on découvre des photos d’habitants.L’horreur.Indescriptible.Là encore ,les mots prennent leur sens en même temps qu’il font défaut quand on est confronté à pareilles atrocités.Personne ne mérite ça.Personne.Rien ne peut justifier pareille horreur.Ce ne peut être que le fait d’animaux.A mesure que se précise l’insoutenable ,se dessine comme un truc bizarre dans mon ventre.Je ne saurais toujours pas dire de quoi cette sensation tient le plus.De l’envie de vomir ou de pleurer.

Ce doit etre l’un des seuls musées au monde où les photos et les films sont autorisés.Pour que le monde sache.J’avais moi même pris quelques clichés ,très durs à voir.je choisis aujourd’hui de mettre sur le blog en lieu et place de celles-ci ,un instantané d’une montre dont l’aiguille a figée sa course un 6 aout 1945 ,à 8h15.

Je suis « content » d’y etre allé.D’avoir vu ça.C’est important.Il fallait que je sache.J’avoue que depuis (et ce sans faire d’amalgame avec la population) ,je comprends mieux ce qui a pu faire le lit des dérives de l’administration américaine.Il y a comme qui dirait des..précédents.

Publicités

9 Réponses to “::JAPAN DAY 6::”

  1. Tété said

    Ave FefeFartFreaks.
    Je suis effectivement rentré du Japon.Comme vous pouvez l’imaginer ,c’était exceptionnel.
    Je tenais quand même à coucher les impressions que j’ai eu au jour le jour..malgré le retard que l’on connait.Je tiens à dire pour ma défense que nous n’avons pas eu accès à internet les 2-3 derniers jours..Bah.. mettons ça sur le compte du décalage horaire,ça fait plus chic.

    PEACE OUT

  2. FancyMoon said

    Merci. Merci pour cette description fidèle de ce Japon si réel. Merci pour la visite de ce musée effroyable mais tellement nécessaire. Tu as su faire passer ton émotion et j’ai des frissons et des larmes coincées dans le gorge à mon tour… Bon retour chez nous… 😉

  3. Tom Frankson said

    Très… Touchante cette description de tout ça, bizarrement, très parlante, donc plutot effrayante, mais ma foi, plutot bien contée, j’aime beaucoup ta façon de dire ces choses et de méler sentiments personnels et réalités (parfois dures) des choses… Bref, mes félicitations à ton scribe oooh Tétéus Trocoolus!

  4. Axl said

    J’ai pas encore eu l’occasion d’y aller mais c’est évidemment un lieu où j’ai envie de me rendre.

    Pour ce qui est de la cruauté, il faut tout de même avoir à l’esprit qu’à cette époque, pendant que les nazis envahissaient l’Europe, le Japon avait « pactisé avec le diable » et envahissait l’Asie. Et au niveau attrocité, ils étaient loin d’être mauvais (lire les Orchidées rouges de Shangaï de Juliette Morillot pour avoir une bien triste idée).

    Donc, un mal pour un bien?
    Mais d’accord avec tous que les familles, les enfants ont payé le prix par leur sang de la mégalomanie des dirigeants. Et on peut décemment pas rester insensible à toute cette souffrance.

  5. Tim said

    Un mal pour un bien ? Euh, ça se compte pas vraiment de façon aussi mathématique les vies et les existences… Enfin, moi, je sais pas, je suis juste un scientifique…

    Merci pour cette description, Tété. Un peu de décence et de vrais ressenti dans les description, voilà ce qui fera qu’on comprendra vraiment les évènements graves comme Hiroshima.
    J’ai passé quelques temps à Prague, et j’ai failli aller voir le musée d’Aushwitz… Manque de temps, mais des amis y sont allés, et ils avaient ressentis la même chose, le même noeud dans l’estomac, la même rage de ne pouvoir rien faire, de ne pouvoir comprendre comment on en arrive là.
    Ce qui m’effraie le plus, c’est que si l’occasion se représente, je ne vois pas ce qui ferait que les choses ne se passeraient pas de la même façon aujourd’hui…

  6. zineforever said

    moi ce qui m’effraie le plus c’est qu’en fait, a des degrés divers, chaque jour dans le monde sont commis d’autres atrocités tout aussi inadmissibles et révoltantes. Nous ne sommes malheureusement(ou heureusement?) pas au fait de tous ces malheurs et même quand on voit un peu dans les médias ce qui se passe ailleurs, ont ne peut s’imaginer ne serait ce qu’une once de ce qui se passe vraiment. Chaque décès d’un père qui se bat pour sa liberté, d’un enfant qui jouait dans les décombres d’un champ de mines …sont autant de familles brisées .
    Malgré que le devoir de mémoire que répresente ces musées soit mis en avant, il n’empêche que certaines personnes ne semblent pas vouloir tirer des lecons du passé et ca me navre, vraiment. Combien d’hiroshima pour que les hommes comprennent?

  7. Aleksandra said

    Je crois qu’avant de vraiment comprendre, il faut l’avoir vécu de près ou de loin. Nous ça nous touche, comme nous ont touché tellement de fait divers, de guerre etc. parce qu’on a vu les images, qu’on connaît quelqu’un qui l’a vécu, …
    sauf que d’ici quelques générations les gens ne pourrons pas s’y reconnaître parce qu’il n’y aura personne pour leur raconter l’histoire, ne pourrons pas se mettre à notre place, celle de notre mentalité, de notre manière de vivre et tout recommencera. Des choses vont devoir se passer de leur manière, pour vraiment les toucher eux.
    J’ai bien peur que l’histoire se répète et se répétera… mais peut-être si on s’y met tous… tous à vos caméras, tous à vos appareils photos et espérons que les blogs nous survivront !

  8. Rachel said

    Moi j’ai espoir… je me dis qu’on peut faire passer toutes ces émotions aux gosses qu’on éduque, qu’ils ne sont pas insensibles à tout ça. D’ailleurs, comment l’être? je me dis que ce refus de l’inhumanité doit passer dans nos actes de tous les jours: RESPECT

  9. zineforever said

    je suis peut etre pessimiste mais je me dit qu’on aura beau avoir tout un pays rempli de gens biens, respectueux et tout(deja c’est pas facile), il suffirait d’un dirigeant à l’esprit tortueux et au verbe facile pour embobiner la population et semer le chaos, l’histoire se répète et se repetera sans cesse, ca fait longtemps que ca dure , rien n’y fait… ca doit faire parti de notre patrmoine génétique, un petit gène du mal qui ne tend qu’a s’exprimer! merci monsieur le dieu qu’on vois pas, t’aurais pu éviter!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :