Tete le journal de bord video

Just another WordPress.com weblog

.:LE CAS FINKELKRAUT:.

Posted by tetetv sur novembre 24, 2005

mg.1711.2.1

Apres l’actualité brulante de ces dernieres semaines, tout le monde s’accorde à deplorer l’usage de la violence. Le philosophe Alain Finkelkraut lui, va plus loin et nous explique dans le Monde d’aujourd’hui ce qu’il convient de penser des evenements en question.
-Je cite :

« On voudrait reduire les emeutes des banlieues à leur dimension sociale, y voir une revolte de jeunes contre la discrimination et le chomage.Le probleme est que la plupart sont noirs ou arabes, avec une identité musulmane (…).
Il est clair que nous avons affaire à une revolte à caractere ethnico-religieux. »

« Qu’a fait ce pays-la France- aux Africains ?Que du bien.(…)
Le projet colonial entendait eduquer et amener la culture aux sauvages. Personne ne les retient de force ici .(…) S’ils étaient victimes de l’exclusion et de la pauvreté ils iraient ailleurs ».

Clair, concis et sans equivoque.

ps:Si t’es toujours pas sur d’avoir compris, reporte toi LA ou encore ICI.

Publicités

39 Réponses to “.:LE CAS FINKELKRAUT:.”

  1. Alex said

    La colonisation comme source de progrès !! la bonne blague : il suffit de voir qu’une bonne partie de l’Afrique est déchirée pour s’en rendre compte ! Merci les colons : ah ça pour déplacer des millions de personnes, les asservir et tracer des frontières à la règle ans aucun respect des peuples d’Afrique, on a été des champions. Comment est-ce que j’ai fait pour ne pas me rendre compte plus tôt que la colonisation avait un peu été la Renaissance de l’Afrique ? Je suis vraiment trop c…
    C’est marrant parce que bien que n’ayant pas grandi dans les cités, j’y faisais un tour de temps en temps, chez des amis, et ce que je voyais ne ressemblait pas du tout à des problèmes ethnico-religieux… Plutôt comme une espèce de confinement de personnes, la plupart désireuse de s’en sortir mais à qui beaucoup était refusé… Enfin, je ne suis pas philosophe et je n’ai pas tout le savoir de M. Finkelkraut!!!

    Bon ceci dit, l’émission de Daniel Mermet « Là-bas si j’y suis » du 22 novembre évoquait le cas de Finkel kraut , entre autres. Il semblerait que les sphincters de nos penseurs et politiques se relâchent en présence des journalistes étrangers. Pierre Moscovici a ainsi dit à une équipe américaine que les SDF français n’était vraiment qu’une toute petite minorité qui avait décidé de vivre ainsi et qu’il n’y avait pas de pauvres en France !!! (je ne mets pas de guillemets, ceux qui veulent les propos exactes devraient réécouter sur le site d’Inter l’émission en question du 22)

    Merci Yours truly d’évoquer ces sujets

    Yours sincerely

  2. Tim said

    Ils ne le savent pas encore, mais ils viennent d’entrer dans la 4° dimension… Tududu Tududu Tududu…

    Bon, sérieusement, excusez-moi, j’ai du me tromper d’époque. Je me croyais au 21° siècle, ça m’a tout l’air d’être le moyen-age par ici…
    Ah bah nan, Tété il chantait pas au moyen-age… Comprends pas bien, là… Parce que ce qu’il raconte, l’autre, là, c’est quand même assez médiéval…
    Ou alors… Roh, non, quand même… Au 21° siècle ?! Non…

  3. XeMa said

    Désolé Alex, juste une petite présision, ce n’était pas Pierre Moscivici mais Patrick Balkani, un des plus gros truand que la politique porte en France.
    Voila, pour le reste je ne sais que dire, ce type mérite-t-il vraiment le titre de philosophe? C’est tout de même faire offence à beaucoup d’autres… navrant….

  4. JBT_Steph said

    Salut,
    Cet homme est vraiment à côté de la plaque, etant né dans le val de marne (94) dans une cité, je ne peux en entendre plus de cet homme sans réagir. Pour commencer, il devrait jeter un oeil dans ces lieux inconnus de SON monde et dire que ce sont des emeutiers francais et que oui les discriminations existent, mais pas uniquement parce que la couleur de peau est différente, mais aussi parce que simplement le lieu ou ils vivent n’est pas asser beau au regard de tout ces c…ards.

    Aujourd’hui si je veux revenir sur les traces du lieu ou j’ai grandi (parmi des gens aux couleurs de peaux toutes différentes mais un coeur ennorme) et bien je me retrouve le bec dans l’eau pour deux raisons, mes amis n’y sont plus et la cité non plus.
    La colère gronde chez moi depuis des annees et pourtant je ne suis qu’un blanc bec athee avec un nom bien franchouillard et ne parle le mieux possible notre langue, Tété pourrait vous le dire.

    PS : FINKELKRAUT ? c pas francais ca…

  5. sacha said

    Loin de moi l’idée de vouloir procéder comme finkelkraut (sans majuscule, je n’en mets pas au minuscule©) et réduire l’individu à sa simple identité religieuse ou ethnique. Ce monsieur est à priori de confession juive et attache une bonne partie de son temps à lutter contre l’antisémitisme. Ceci – malheureusement – développant sans doute cela.

    http://lesogres.org/article.php3?id_article=216

    (Petit lien datant de mars 2005 vers les propos du même monsieur qui n’en n’est pas à son 1er essai et réactions du groupe OGRE.
    Sujet du personnage: Dieudonné, l’antisémite dit tout haut ce que le peuple antillais, voir le peuple noir (continuons dans les amalgames et les généralités), pense finalement tout bas. (ben oui monsieur finkelkraut,c’est vrai quoi, pourquoi faire compliqué qd on peut faire simple,
    Les raccourcis c’est si pratiques!)

  6. Anouchka said

    Il dit de grosses conneries, c’est clair. D’autant plus quand il se réclame de ses origines polonaises et de sa religion pour étayer ses propos. Mais, pour autant, n’allons pas le stigmatiser lui non plus. Je n’ai jamais rien lu de lui, je ne l’ai jamais entendu, ni à la radio, ni à la télé… Est-ce-que son âme de juif blessé le pousserait à un laisser-aller monumental ces derniers temps? Est-ce-qu’il a toujours pensé comme ça? Est-ce-qu’il a toujours pensé comme ça, mais ça ne sort au grand jour aujourd’hui… Qu’est-ce-qui pousse un intellectuel éclairé à déconner d’un coup comme ça? Qu’est-ce-qui l’a fait déraper? Ou est-ce-qu’il a toujours été aussi grave dans ses conclusions, et c’est l’élite intellectuelle française qui a un problème, pour le considérer comme un philosophe incontournable?

    Ca me rappelle une scène dans Maus, la BD d’Art Spiegelmann. Spiegelmann y raconte l’expérience des camps, et de la guerre, de son propre père. La BD est une alternance entre flashbacks (quand son père raconte son histoire), et scènes du temps présent, qui illustrent la relation entre le père, juif européen de l’Est, et son fils, finalement juif américain. Bref, dans une scène, ils sont en voiture, le fils, sa femme et le père. Le fils (Art) s’arrête pour prendre un autostoppeur. L’autostoppeur est noir. Son père lui hurle aux grands dieux de ne pas s’arrêter, que ces noirs sont tous des voleurs et des menteurs (en gros). Et les deux autres de le regarder avec des yeux ronds, en lui demandant comment lui qui a été haï en tant que juif peut de la même façon haïr quelqu’un pour la couleur de sa peau.

    Comme quoi un juif raciste, ça peut se trouver aussi bien qu’un « antillais antisémite »…

    Cet homme et ses propos actuels ne m’évoquent que la mauvaise foi de la gauche, et le déni. Le déni de l’autre, de la différence, mais aussi de la similitude. Il refuse la douleur de l’autre, comme s’il n’y avait d’autre douleur que celle du peuple juif qui ne pouvait exister, hier, aujourd’hui demain et pour l’éternité. Rien que ça.

    Va comprendre.

  7. Tété said

    S’il est vrai que les propos de ce monsieur sont inaceptables, je voudrais quand meme preciser que la xenophobie n’a pour le coup pas de confession.
    Si personne n’a l’apanage de la douleur, il est vrai aussi que personne n’a celui de la haine de l’autre.

  8. Tim said

    Pour ma part, qu’il s’appelle FINKELKRAUT, DUPONT ou je ne sais quoi, ça ne change strictement rien.
    Qu’il ait dit ou écrit des choses intelligentes par le passé ne change strictement rien non plus.
    Quelle que soit sa justification, ça ne change encore une fois rien.

    Quand on dit ce genre de choses, de façon aussi claire, il n’y a rien de plus à chercher à comprendre. Ca n’appelle même pas au débat : pourquoi serait-ce à nous de faire l’effort de parler avec lui ?

  9. dwoodpeace said

    Je ne suis pas ne France pour ce moment,j enseigne en Angleterre a des adolescents et je n ai peut etre pas la meme verson des faits que vous, mais je suis de pres l actualite. La question qui revient le plus lors de mes discussion avec mes eleves est pourquoi font ils ca?
    Certe ils manifestent un malaise, la discrimination et les injustices dont ils sont victimes en France, mais est-on vraiment oblige de passer par la violence pour se faire entendre? Vous allez me dire que c est le seul mode d expression qu ils connaissent, et qu ils doivent se faire entendre. Mais moi aussi j ai ete victime du racisme, moi aussi j ai eu l impression de ne pas appartenir a ce pays bien que je sois Francaise, mais il etait vitale pour moi de me faire respecter et entendre garce a mes actions, a mon travail, ma bonne conduite. Il me semble qu il est crucial d comprendre que si l on veut se faire accepter il faut montrer aux gens de quoi on est capable, faire tomber les stereotypes dans lesquels on a ete enfermer,et gagner le respect des gens en montrant le meilleur de nous meme. Il est vrai que j ai eu la chance d aller a l ecole de passer mon bac et de faire des etudes superieurs. Mais qui n a pas cette opportunite en France de nos jours? Nous avons un des meilleurs systemes educatif dans le monde et tout est quasiment gratuit. J ai eu les bourses, j ai trouve du travail pour subvenir a mes besoins plutot que de pleurer sur mon sort de pauvre petite metisse victime de racisme! J ai moi meme pris mon destin en mains et fais changer les gens d opinion sur moi et ma couleur de peau! L autovictimisation est a mon sens pathetique, c est un moyen de jetter la pierre aux autres car on ne veut pas se bouger le cul soit meme. Ici comme partout il faut renter, on ne peut pas esperer arriver a quelque chose en clament sa difference constement! Tu veux du travail? Viens le chercher, et en costard-cravatte STP. Si tu porte de sfringues de Hippy ou jgging-casquette tu vehicule une certaine image et un mode de vie different,si tu veux que le monde change,change toi toi-meme d abords! C est le jeu, ton identite personnelle, et ce que tu fais pour gagner ta vie son malheureusement parfois aux antipodesm mais il faut savoir faire des concessions ou assumer ses decisions

  10. sacha said

    J’espère ne pas avoir créer amalgame dans mes propos. J’ai précisé sa confession parce que je trouvais justement qu’il s’en servait indignement comme alibi. La xénophobie ne connaît ni confession ni ethnie. Mais malheureusement tout le monde ne l’entend pas de cette voix.
    Pour répondre à Tim, Si le bonhomme maître des raccourcis et trop sur de lui peut être ne nous entendra jamais, les murs ont parfois des oreilles. Donc oui, il me semble malgré tout qu’il faut faire l’effort de lui répondre . Ne serait ce que pour donner un contre poids à ces propres mots, ou tout du moins laisser en tous cas le débat ouvert… non ?

  11. sacha said

    Et pour donner ma toute petite opinion à propos du commentaire de Dwoodpeace, (vu que je suis bien lancée là…)
    Tout le monde ,ne nait pas, seulement de par son caractère, égal face au courage ou à la concession. Tout le monde n’en ait pas capable et c’est aussi cette fragilité qui, j’espère pouvoir le croire, fait aussi la richesse de la race humaine. (ou est ce que je serais utopiste!??)

  12. dwoodpeace said

    ok mais il faut essayer avant de se revolter. Blamer les autres pour ce qu on est nous meme pas capable de faire n amene a rien! Pourquoi toujours rejetter la faute aux autres? c est ce que j avias l habitude de faire, mais je n ai pu avance qu une fois que j ai accepte que j etais mon propre probleme et qu il falait que je me solutionne moi meme si jr puis dire

  13. Tim said

    Qui n’est pas capable de faire des études supérieures ? Beaucoup…
    Etant enseignant en Université, je peux te le dire : avoir des bourses, des places dans des formations, ça n’est pasd donné à tous. Il faut être parmi les meilleurs, et comparer des gens qui n’ont pas eu les mêmes chances de départ, c’est biaisé dès le début.

    Je ne suis pas d’accord avec le discours « Si tu t’en sors pas, c’est parce que tu le mérites pas ou que tu te bouges pas assez ». Si tu envoies ton CV et qu’on te refuse un entretien parce que tu t’appelles Rachid, t’auras beau mettre des costards cravate, faire des efforts, ça changera jamais rien. De plus, ce point de vue part du principe qu’en fasse, les gens sont prêts à prendre en compte les efforts que tu fais et à vouloir te récompenser pour ça. Désolé, mais il y a pas mal de gens, quoi que tu fasses, qui ne tiendront pas du tout compte de tout ça.

    Tu fais partie des exemples de ceux qui ont surmonté ces problèmes, qui se sont battus pour y arriver, et qui montrent que c’est possible. Et pour ça, je dois t’avouer que je te respecte vraiment parce que tu as réussi là où je pense que j’aurais échoué…
    Mais pour une personne comme toi, combien se retrouveront sur le carreau malgré leurs efforts ? Et leur dire que c’est un manque de motivation de leur part, c’est leur manquer de respect et les prendre pour des imbéciles.

    Je termine sur la question de l’intérêt de la violence. Honnêtement, je ne pense pas que ce soit la bonne solution. Parce que, par principe, j’y suis opposé. Mais les principes, c’est facile de les sortir dans mon fauteuil rembourré devant mon ordinateur à travailler sur ma thèse en étant payé… Je ne cautionne pas, je n’excuse pas, je n’explique pas.

    Je me pose juste une question : qu’est-ce que j’aurais fait à leur place ?

  14. jean-beatles said

    Comme j’ai sommeil et que je ne m’interesse pas aux autres, j’ai lu les quelques commentaires en diagonale, mais je tenais malgré tout à vous soumettre le lien ci-après :
    http://www.acrimed.org/article2202.html
    concernant le cas de notre « ami » Finkelkraut. D’ailleurs, je ne saurais trop vous conseiller de lancer une recherche avec ce nom dans le moteur de ce site afin de vous offrir quelques bonnes tranches de rigolade (jaune).

    Et puisque les propos de Finkelkraut font, à juste titre, réagir, je me souviens de ceux de Bernard Kouchner, à l’époque ministre de la santé, arrivant dans son ministere et voyant l’équipe de France de football à la télévision, s’exclamer devant ses collaborateurs : « on cherche les blancs ! ».
    Si on n’a pas trop d’illusions concernant le prochain candidat socialiste aux présidentielles, on peut esperer que ce ne soit pas le mari de cette connasse de Christine Ockrent.
    (pardon ça m’a échappé)

  15. jean-beatles said

    J’ajoute ceci http://www.politis.fr/article1518.html
    (qui parle également des récents propos navrants d’Hélène Carrere D’Encausse)

  16. Tim said

    Ca fait un peu redite, là, JC…

  17. Tim said

    Ca fait un peu redite, là, Sacha…
    (aucune originalité, ces gens…)

  18. Tété said

    Le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) a annoncé, par la voix de son secrétaire général Mouloud Aounit, qu’il portait plainte contre Alain Finkielkraut, à la suite des derniers propos racistes de ce dernier.

  19. sacha said

    (rapport avec mon commentaire disparu)-A priori j’ai du faire comme une légère… boulette. Loin de moi en tous cas idée de lancer encore plus mauvaise la polémique en ajoutant ce lien. Toutes mes plates confuses.(il est plus juste effectivement d’éviter certains autres amalgames- comme quoi finalement personne n’est à l’abri.)vraiment désolé…

  20. Tim said

    Ouh c’est pas bien Sacha !! (euh, t’as fait quoi de mal ?)

  21. sacha said

    (Et à défaut (ou comme d’habitude finalement), de ne savoir malheureusement pas m’exprimer aussi bien qu’il ne le faudrait avec mes mots.)

    Un vieux roman de Romain GARY « La vie devant soi ».

    Parce que ce Monsieur en une histoire toute simple,résumes tous ce que je pourrais penser sur ce sujet et sur la haine et son remède:l’amour entre les peuples.

  22. sacha said

    Euh, Tim, disons, il me semble, je crois, que le lien laissé emmenait comme qui dirait vers si ce n’est un autres débats, un autres conflits en tous cas, et une association prêchant elle aussi finalement pour ses « intérêts »,(je ne trouve pas vraiment le mot )et ceux, même si la plainte est pour le coup plus que justifié.

  23. MeLo said

    Moi je suis plutot d’accord avc dwoodpeace.
    Je m’explique: cela fait maitenant 20ans que j’habite dans la meme cité de la banlieue bordelaise. Je connais la plupart des jeunes puisqu’on a grandi ensemble et suivi les memes ecoles. Seulement aujourd’hui quand je les recroise ils m’appelent encore « l’intelo » parceque j’ai jamais rien laché en cours pendant que eux rigolaient. Eux, ils ont fait ce qu’ils pouvaient malheuresemnt ils galèrent encore et ils me disent souvent qu’ils savent qu’ils ont déconnaient quand ils étaient au college, qu’a cette epoque ils ont pas realisés que leur futur se jouait là et que maintenant ils regrettent. Le probleme c’est pas que les jeunes ne font pas l’effort c’est que l’ambiance cité ne leur fait pas prendre conscience de la necessité d’avoir un emploi. Chez moi beaucoup vivent du « business » comme ils disent c’est la génération des grands freres mais les petits (enfin ceux de mon age) eux ils peuvent pas faire pareil, ils n’ont pas le droit, c’est le domaine de l’ainé. Ils ont vu l’argent facile et ils ne comprennent pas pkoi eux n’y ont pas droit.

    En ce qui concerne la violence la encore l’ambiance cité joue son role. On vit en quasi autosuffisance, bien souvent on a un Lidl pas loin, la poste, la boulangerie bref tt a coté. Et comme toute « petite ville » qui se respecte, certains se sentent ds l’obligation d’y faire reigner la loi. J’ai vu souvent des mecs sortir leur flingue pour jouer avc, parfois meme pour regler des histoires qui se déroulaient mal. Et la police me dirait vous??? beh la police elle s’en fou puisk ça se regle entre nous. La police elle s’en fou puisk il y aussi beaucoup d’indic parmis cette garde rapprochée de cité.La police elle s’en fou pask ca fait maintenant 20ans qu’on l’appelle toutes les semaines pour les memes conneries…

    Enfin voila ce que je dis n’est pas une généralité je vous rassure, loin de la. Je ne cherche pas a donner des explications c’est juste ce que je vois depuis longtps en bas de chez moi. Ca va peut etre paraitre dingue méchant ou je ne sais quoi mais pourtant ca se pass là…

  24. Tété said

    salut Melo.
    Merci pour ton temoignage.Ca sonne creux comme phrase, mais il est vrai qu’il est interessant (pour unr fois?) d’avoir un commentaire qui vient « de l’interieur ».
    ps:Ma formulation est maladroite j’en conviens.Note pour plus tard:Essayer d’etre plus intelligiible.

  25. Alee said

    Tu sais Melo, quand tu dis que ce n’est pas une généralité, je trouve pas ça juste en fait. ça n’en n’est pas une mais c’est une majorité. Moi qui vit à Rennes à 500 Km de chez toi, ce que tu dis je l’ai vécu. Comme toi on m’a appelé l’étudiant parce que dans mon quartier j’étais un des rares gars (avec les filles) à avoir eu mon bac, à 22 ans peut-être mais je l’ai. Quand je suis arrivé à la FAC là j’ai flippé, je me suis sentis seul, pas une personne de mon quartier, on était une toute petite bande et encore un des rares gars. Ils étaient où les autres avec qui j’ai grandis, avec qui je suis allé au collège, avec qui je trainais, ceux avec qui je partais en vacances, au ski…Et ben pour la plupart ils sont en prison pour de tas de petites affaires diverses. Ils rentrent, ils sortent, ils rentrent, ils sortent. Et quand je vais à la maison d’arrêt de Rennes faire un concert pour la fête de la musqiue, ben j’en croise. Le temps de quelques heures. Dur de partir après le concert. Surtout quand tu y croise ton frère. Malheureusement ça c’est une réalité. Moi je n’invente rien. Je ne veux pas jouer les Caliméros en racontant ça, mais vu que j’ai échappé à ça j’en profite pour le dire, que ça existe. J’ai échappé à ça, et ça j’en suis sur, grâce à la musique. Parce que la différence entre les autres et moi, c’est que moi j’ai une passion, un but. Et les autres ils n’en n’ont pas. La musique ça été comme une rampe pour monter l’escalier. Sans ça j’aurais sûrement fais la même chose. Je ne suis pas mieux qu’un autre. Si on nous donnait la possiblité de voir plus loin, on n’aurait sûrement pas mis le feu à la poudre qu’on nous jette aux yeux…Moi je dis toujours, on ne récolte que ce que l’on sème. Si on avait semé un peu plus d’espoir dans ses banlieues, il y a 20, on y aurait vu pousser autres choses…

  26. MeLo said

    Alee merci pour ton commentaire. Je comprend exactement ce que tu dis quand tu parles de la Fac ça m’a fait la même effet…

  27. A.C.Lupin said

    http://www.liberation.fr/page.php?Article=340521
    et http://www.politis.fr/article705.html

    pour information.
    en se souvenant que monsieur A.F. est l’auteur d’un trés beau livre, « La Sagesse de l’Amour », dont je ne saurais trop vous conseiller la lecture.
    Comme ça, sans trop y réfléchir -l’envie me manque- je pense que si ennemi il y a, il est sans doute ailleurs.

  28. A.C.Lupin said

    je compléte…?

    http://www.politis.fr/article705.html et http://www.liberation.fr/page.php?Article=340521

    Pour information, en disant quant même en passant et sans trop y réfléchir, que si ennemi/adversaire il y a, je pense qu’il est ailleurs.
    Ce monsieur, certes d’une pensée qui semble souvent ambiguë (du fait de son exigence, de sa complexité ou bien de l’éthique morbide du sujet ?, je penche pour la première hypothèse) est aussi l’auteur d’une très belle « sagesse de l’amour » qui a paru chez Gallimard.
    Je cite : Il existe, dans de nombreuses langues, un mot qui désigne à la fois l’acte de donner et celui de prendre, la charité et l’avidité, la bienfaisance et la convoitise – c’est le mot : amour. Mais qui croit encore au désintéressement ? Qui prend pour argent comptant l’existence de comportements bénévoles ? Depuis l’aube des Temps modernes, toutes les généalogies de la morale font dériver la gratuité de la cupidité, et les actions nobles du désir d’acquisition. Il n’est pas sûr cependant qu’en reléguant l’amour du prochain dans la sphère de l’illusion, nous soyons mieux à même de penser le réel. Il se peut au contraire que nous ayons besoin de ce concept démodé, et d’une autre intrigue que celle de la possession, pour comprendre la relation originelle à autrui et, à partir de là, aussi bien le rapport amoureux que la haine de l’autre homme.

    Ces pensées pour votre réflexion,

    Avec mes pensées amicales,
    A.C.Lupin

  29. Tété said

    Ce livre meriterait surement d’etre lu.
    La these de l’imposture ne tient pas.On n’occupe pas une « chaire » pendant aussi longtemps sans raison.

    L’ennemi est ailleurs en effet.Retenons plus la stigmatisation d’un discours que celle d’un homme.Lui aura au moins eu le bon gout de s’excuser.Comme quoi meme la senescence a ses limites-Desolé j’ai pas pu m’empecher.

  30. Tim said

    Il s’est excusé ? Ah, donc, l’homme mérite donc peut-être qu’on lui parle et qu’on débate… Prononcer des mots sans se rendre compte de leur portée, c’est facile.

    Perso, j’ai grandi dans un ghetto, mais pas le même genre : avec 75% de cadres supérieurs, on peut pas franchement appeler Verrières le Buisson « une cité »… La banlieue parisienne du sud…

    Alee et Melo, ce genre de témoignages sans aucune haine du style « ouais, j’ai réussi, s’ils voulaient, ils pourraient, ils sont nuls », c’est suffisamment rare pour être remarqué et remercié. Pourquoi c’est pas à vous qu’on demande comment faire pour que les gens s’en sortent ?
    En tout cas, je note le principe de « la passion » d’Alee… Un truc auquel s’accrocher, qui te fait te lever. Donner la possibilité de trouver sa passion, voilà un programme…

  31. Tété said

    Mais..mais alors..t’es de droite!?!?
    (niark niark)

  32. Alee said

    Merci pour ce compliment. Je devrais peut-être me lancer dans la politique en fait. Peut-être que je me suis trompé de passion…Et non je n’ai pas de haine. Parce que quand j’était gamin, j’ai bien appris la leçon de Shurik’n : Pourquoi tant de haine/C’est vraiment pas la peine/Shurik’n te le diras les hommes sont les même. (IAM – Red Black Green – Album « Planète Mars » 1991. Peace And Unity…

  33. Tim said

    Ouais, c’est pas très très sympa ça, de dire à Alee qu’il est de droite ! (niark niark aussi)
    NB : J’ai TRES bien compris à qui s’adressait cette remarque, cher ami ! Mais je ne relève pas. Je rappelle quand même que Jean-Beatles me laisse me promener sur son blob(c)… Vous croyez que j’en serais resorti vivant si j’étais de droite ? Non, il les sent ces choses là, tonton Jean-Beatles…

  34. Alee said

    Alee de droite??????C’est pas possible dirait l’abbé Pierre dans les guignols!!!!!!C’est pas possible…

  35. Tété said

    🙂

  36. sacha said

    Journal de 20heures, ce soir (france 2)
    Quelques faits en vrac:
    – un maire écope de 3 années d’inéligibilité pour avoir refusé l’achat d’un pavillon sur sa commune à un couple d’origine étrangère. Décision sans précédent, qui selon le journaliste marque et ajoute à la volonté de renforcer mixité et intégration depuis les récents évênements survenus en banlieu.

    – L’assemblée nationale refuse la proposition de loi sur la réforme de l’enseignement de la colonisation dans les établissements scolaires.
    – On annonce +5000 expulsions supplémentaires dans les objectifs de Nicolas Sarkozy concernant l’immigration pour 2006. Mais celui ci assure une prime d’installation de 7000 Euros à chaque ressortissant étranger retournant au pays.
    – Les étudiants d’origines étrangères voulant venir étudier en France devront dès l’année prochaine se soumettre à des tests d’aptitudes beaucoup plus sélectifs.Les étudiants à fort potentiel et parlant un excellent français seront ainsi selectionnés.

    Clair, concis, et sans équivoque…

  37. Alee said

    Vous savez ce qu’ils nous restent à faire ? A faire en sorte de faire passer le message que Sarkozy peut devenir président et que ça c’est dangereux…Aux armes citoyens…

  38. anouchka said

    Au secours.

  39. pyepimanla-histoire said

    Quand on lit ce qu’écrit ce type, je me dis que les cons ne sont pas la ou on le pense.

    Cet est vil et abjecte, ses propos sont racistes cet homme est un faiseur de haine, un penseur du mal.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :